Si l’oncle Sam peut légitimement revendiquer la paternité de la muscle-car, toutes ne seront pas pour autant issues des usines de Détroit. En Europe aussi, des ingénieurs rêvent d’affubler leurs productions habituelles de moteurs démesurés. Plus souvent contrariés que leurs homologues d’outre-atlantique, leur créativité n’en est que plus débridée, lorsqu’enfin elle s’exprime. Et si le Blenheim Gang recommande habituellement à ses membres d’agir en hommes de goût, ces derniers souhaitent parfois assouvir des instincts plus primitifs. La sélection qui suit est faite pour ces moments là.

Reliant Scimitar GTE

Reliant_Scimitar_GTE

Les lecteurs réguliers de nos colonnes savent déjà que la Reliant Scimitar est une des nos autos favorites. Elle partage également au moins deux points communs avec les muscle-cars d’outre atlantique, à commencer par son rendement: 3.0L de cylindrée pour 138 ch ! Le V6 de la Scimitar n’est pas sur-sollicité, mais elle n’en demeure pas moins une auto très performante pour son époque. L’autre charmante caractéristique de la Scimitar ce sont ses jantes : Que ce soit le modèle Dunlop ou Wolfrace, elles font immanquablement penser à celles que l’on trouve sur les jouets « Hot Wheels ». On ne le dira jamais assez, une Scimitar c’est cool !

« Top Trumps » Facts : V6 – 3.0 L – 138 ch – 260 N.m

Bentley Continental T

Bentely_Continental_T

Après avoir vécu pendant près d’un demi-siècle dans l’ombre de Rolls Royce, les niveaux de production de Bentley sont – dans les années 90 – à parité ceux des modèles portant l’emblème de la maison mère. Dernière représentante de cette longue période de vie commune, la Continental T incarne ce qui permit à la marque de renouer avec le succès : La redécouverte de son héritage sportif. Issue de la déjà très désirable Continental R, la T se distingue par un empattement réduit et des ailes élargies. A l’interieur, l’aluminium moucheté remplace les boiseries. Ces détails réduisent d’un cran supplémentaire le lien de parenté avec une Rolls. Les statistiques vitales de la T, quant à elles, sont de celles qui semblent inspirées de cette phrase de Michel Audiard : « Quand les hommes de 90 kilos parlent, les hommes de 50 kilos se taisent ». Une version targa dénommée « SC Sedanca », particulièrement adaptée aux rivages américains, permettra à la Continental T de compter sur la liste de ses acheteurs Mike Tyson himself. Si c’est assez musclé pour lui, ça devrait l’être pour vous !

« Top Trumps » Facts : V8 Turbo – 6.7 L – 440 ch – 880 N.m

Alpina B7S Turbo

Alpina_B7S_Turbo

Si vous n’êtes pas familier avec les dénominations utilisées du côté de Buchloe, l’illustration ci-dessus vous aura permis reconnaitre l’élégante Série 6 (E24) qui sert de base à la B7S Turbo. Les éléments de décoration habituels qui font d’une BMW une Alpina sont bien entendus présents : Jantes et pinstriping. Pourtant, le détail qui a lui seul peut justifier l’achat de cette auto ne saute pas immédiatement aux yeux, du moins pas avant de prendre place à bord. Logée à l’avant, entre les sièges, se trouve la molette qui commande la pression du turbo. 300 chevaux commandés par un robinet : La tentation de l’ouvrir en grand est forte. Avouez que c’est plus amusant que de chercher le même réglage dans un sous-menu de l’iDrive.

« Top Trumps » Facts : L6 Turbo – 3.0 L – 300 ch – 462 N.m

Aston Martin V8 Vantage Le Mans

Aston Martin V8 Vantage Le Mans (1998)

Derrière cet épais kit carrosserie lacérée d’écopes se cache l’ultime et radicale évolution de la Virage : La V8 Vantage Le Mans. Modèle le plus puissant à être sorti des usines de Gaydon lors de sa présentation, elle conservera ce statut longtemps après l’arrêt de sa commercialisation. Pas loin d’une décennie même, puisqu’il aura fallu attendre l’an dernier pour que la One-77 vienne lui ravir ce titre. Contrairement à de nombreuses Aston Martin, James Bond n’a jamais posé les mains sur le volant de ce modèle. Malgré cela, tout indique que la Vantage Le Mans dispose du permis de tuer… Soyez prudent !

« Top Trumps » Facts : V8 Twin-supercharged – 5.3 L – 600 ch – 820 N.m

AMG 300 CE « The Hammer »

AMG_300CE_Hammer

« The Hammer ». Le simple fait de lire ce surnom devrait suffire à vous faire revivre le début des 90′s : une époque où AMG n’avait pas encore officiellement intégré le groupe Daimler-Benz. Pour se faire remarquer, le préparateur dote la W124 d’un V8 de cylindrée confortable, et confirme par la même occasion que cette recette est celle du succès. L’histoire ne dit pas si le choix de ce patronyme rend hommage au MC ou au catcheur Greg Valentine, mais il nous rappelle qu’un style qui paraissait acceptable pour l’époque, l’est aujourd’hui nettement moins. Pour les frileux, notez qu’il existe une version « étroite » et une cinq portes presque discrète. Nous croyons cependant qu’il faut savoir assumer ses choix, d’autant qu’une fois lancé, plus personne ne sera en mesure de venir vous faire la remarque.

« Top Trumps » Facts : V8 – 6.0 L – 385 ch – 566 N.m

Lancia Thema 8.32

Lancia_Thema_8-32

Qui n’a jamais rêvé que la voiture de Papa puisse se transformer en Ferrari ? C’est bien ce qu’il me semblait, mais à cette époque vous n’aviez pas encore de poil au menton. Toutefois, si vous avez perdu votre âme d’enfant avec l’âge, ce n’est pas le cas des hommes de chez Lancia. C’est ainsi qu’en 1986, le V8 de la Ferrari 308 QV prend place sous le capot de la Lancia Thema, dans une version à peine dégonflée. L’opération de transplantation apporte à cette routière relativement impersonnelle – et jusqu’alors curieusement motorisée par le V6 PRV – un peu de panache… et pas mal d’ennuis. Bien que renforcé, le train avant n’en demeure pas moins seul pour tracter l’engin, ce qui ne fait pas les affaires du comportement. Ajoutez à cela un entretien à la hauteur du prestige de la mécanique, pour lequel il faudra d’abord trouver un candidat, et vous aurez tôt fait de comprendre ce qui fait de la Thema 8.32 une auto amusante… Enfin surtout si c’est celle de votre voisin plutôt que la vôtre.

« Top Trumps » Facts : V8 – 2.9 L – 215 ch – 285 N.m

Maserati Shamal

Maserati_Shamal

Malgré la publication de deux tomes d’un audit complet, certains modèles de l’épais catalogue Biturbo n’ont pas encore été abordés. Parmis ceux-ci, la Shamal. Sa conception repose sur une idée simple mais qui ne manque pas de piquant : Prendre le châssis le plus court de la gamme et y greffer le plus gros moteur disponible. Voilà qui ne fera rien pour arranger la réputation d’exubérance routière qui colle déjà aux Biturbo. L’habillage est tout aussi fantasque que son comportement : il a beau préfigurer le style relativement abouti des Ghibli II, nôtre oeil ne pourra s’empêcher de remarquer certains détails incongrus comme ce faux arceau Targa ou encore le déflecteur de pare-brise. Le culte voué par certains à la Shamal suffit toutefois à démontrer un principe fondamental : le charme d’une auto ne repose pas uniquement sur à sa grâce ou son efficacité.

« Top Trumps » Facts : V8 Biturbo – 3.2 L – 325 ch – 447 N.m

Rover SD1 Vitesse

Rover_SD1_Vitesse

La SD1 nous renvoie à la sombre époque de la tentaculaire British Leyland et de ses grèves à répétition. Une période qui n’était sans doute pas la plus propice au développement de solutions innovantes. Ainsi, malgré une allure moderne, le haut de gamme Rover est bâti sur des choix techniques qui ont fait leurs preuves dans le temps : Un pont rigide et un V8 d’origine Buick. Cette motorisation emblématique survivra au déclin progressif de l’industrie automobile britannique jusqu’en 2004. Utilisé pêle-mêle par Range Rover, TVR ou encore Morgan, ce bloc fait de la Rover SD1 un sleeper de premier ordre.

« Top Trumps » Facts : V8 – 3.5 L – 190 ch – 300 N.m

BMW Z3M Coupé

BMW8Z3_M_Coupe_

Improbable ! Comment qualifier autrement la mutation d’un gentil petit roadster en coupé callipyge pour le moins extraverti. Fruit du travail en sous-marin d’une poignée d’ingénieurs, l’avènement de cette nouvelle carrosserie ne se résume pas à une facétie visant à ressusciter le break de chasse. Elle apporte, par rapport au roadster, un gain en rigidité qui tombe à point nommé : Le 6 cylindres en ligne de la M3 vient de faire son apparition au catalogue. Une fois ce nouveau duo assemblé, la transformation du Z3 est complète, révélant un sens du panache dont les constructeurs allemands ne sont que trop rarement coutumiers. Ironie du sort, la mère patrie du muscle-car devra longtemps se contenter d’une mécanique Motorsport édulcorée, alors même que l’auto est assemblée sur le sol américain.

« Top Trumps » Facts : L6 – 3.2 L – 325 ch – 350 N.m

Lotus Omega

Lotus_Omega

A proprement parler, cette Omega n’est pas vraiment une Lotus, mais il ne s’agit pas exactement d’une Opel non plus. En revanche, avec deux Garrett T25 greffés sur une mécanique réalésée, et quelques autres menus ajustements dont une boîte de Corvette, la filiation est à 100% General Motors. Histoire d’en imposer face à la concurrence, l’Omega utilise une petite ruse qui consiste à ne pas brider sa vitesse maximale. Bizarrement, l’idée de pouvoir promener toute sa petite famille à 300 km/h ne fût pas accueillie avec bienveillance par certaines autorités policières. L’unique teinte disponible – un verti si fonçé qu’il apparait toujours noir – complète avec justesse la panoplie complète du parfait petit délinquant routier. Nasty !

« Top Trumps » Facts : L6 Biturbo – 3.6 L – 376 ch – 557 N.m

A propos de l'auteur

Alasdair Campbell
Rédacteur-en-chef Adjoint

Jusqu'à l'adolescence, Alasdair a privilégié sa passion pour les trains, un peu au détriment de l'automobile. Réalisant qu'être derrière un volant lui apportait d'avantage que ne le pouvait sa carte orange, il a depuis recentré ses intérêts. De ses premiers amours, il a gardé un goût pour les machines capables de traverser un continent à allure soutenue. Les émoluments octroyés par le Blenheim HQ ne couvrant pas encore ses dépenses en carburant, Alasdair continue à rendre visite quotidiennement à son employeur. Vu qu'il adore porter des costumes, ça suffit à faire la blague.

7 Réponses

  1. ClaudioM

    good list… I like the Scimitar too but for other reasons than being a pseudo muscle car, I’m a sucker for shooting brakes. Suggest that on such a list an 8-series BMW has to be included.

    Répondre
  2. Alasdair

    Possibly an 850 CSi, although I’m not sure it’s radical enough lookwise… And it would also have been one BMW too many.

    Répondre
  3. yohann

    I would have added Alpina B10 Biturbo and Porsche 911 turbo (965) Leitchbau. But this list is marvellous, so many dream cars, thanck you alasdair.

    20 years before, I dreamed of an Aston Martin Shooting Brake (wich, I believe, have been built in 3 exemplaries only) with the 600 hp V8 engine. But I thinck this 2 elements have never been associated ;-(

    Répondre
  4. Beef

    Certes c’est dur de n’en choisir que 10 mais pour moi la mythique Audi RS2 avait sa place

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.