Histoire de savoir de quoi sera faite l’automobile de demain, nous sommes allés passer deux jours au Mondial de l’Automobile, qui vient d’ouvrir ses portes à Paris. Revue des détails du salon, vus à travers le regard du Blenheim Gang.

PEUGEOT : L’EFFET YOUNGTIMER

mondial-peugeot-5

Curieuse ambiance sur le stand Peugeot : alors que tout le monde semblait enterrer PSA, Peugeot a de loin le stand le plus dynamique du mondial, avec le seul véritable showcar présenté sur tout le salon :  l’Onyx, qui semble librement s’inspirer de l’Oxia. De façon très subtile, Peugeot a en effet saupoudré son stand de petites touches très 80′s. À commencer par les feux arrières de l’Onyx, dont la partie noyée dans un bandeau fumé rappelle furieusement la 405 :

mondial-peugeot-7

Au delà de l’association du cuivre (top) et du noir mat (bof), l’attrait principal de l’Onyx est son habitacle dont les éléments en carbone sont intégralement gainés de feutre clair.

mondial-peugeot-6

Ce que l’on ne voit pas, par contre, c’est l’utilisation de placages en NewspaperWood, une matière inventée par le designer néerlandais Mieke Meijer. Il s’agit de buches de papier journal stratifié, coupé en tranches. Le résultat est saisissant, et on aimerait bien voir cette matière intelligente appliquée dans de futures voitures de série.

Le concept de la future Peugeot 2008 affichait une teinte jaune fluo matte, rehaussée de fines bandes noires. Beau comme un logo des années 80. Régulièrement une lampe stroboscopique braquée dessus provoquait une crise collective d’épilepsie.

mondial-peugeot-8

Les mythiques bandes multicolores Peugeot-Talbot Sport ont fait leur retour sur la Peugeot 208 type R5. On les croyait a tout jamais oubliées. De quoi espérer une future 208 Rallye ? Il ne faut pas trop rêver, à part son badge, son logo de custode, et l’utilisation du noir et du rouge pour son habitacle, la 208 GTI n’affiche pas une once de l’aura de son ancêtre.

Rien de moins que 120 années d’expérience pour aboutir à la Peugeot 301. Son faciès écrasé et ses lignes de grosse pantoufle semblent un hommage direct aux fabuleuses 305 et 309. Ah, c’est beau la nostalgie…

 

RENAULT : LE RETOUR DE LA POIRE

mondial-renault-3

Il est beau le stand Renault avec ses milliers de lampions lumineux qui rebondissent mollement au plafond, changeant périodiquement l’ambiance colorée des lieux. Si le feutre de l’Onyx semble avoir été utilisé pour le sol du stand, l’ambiance est radicalement différente que chez Peugeot, puisque durant ces journées presses, on n’a le droit qu’à la Renault Clio IV et la gamme Z.E. Elle est étrange cette Clio, tout de même. Très longue (8 cm de plus que la 208), sa ligne a été affinée avec de curieux bas de caisses en plastique noir qui donnent un effet taille de guêpe à sa ligne rondouillarde. Le détail qui tue : la plus petite vitre de custode du monde (selon nos calculs).

Le logo de calandre, lui, est énorme. Mais pourquoi donc ? Réponse possible plus bas.

mondial-renault-4

À bord, ambiance futuro-50′s.

La cousine électrique, la Renault Zoé affiche elle aussi des lignes un peu torturées :

Qui a laissé ses empreintes sur le plastique de la poignée de porte ? Ah, c’est en série ? Bon…

Et voici donc pourquoi il fallait un si gros logo. Du coup, toutes les Renault sont punies, même le bon gros Espace qui n’avait rien demandé à personne.

mondial-renault-8

CITROËN, UNE HISTOIRE DE FEUX

À part deux concept-cars qu’on connait depuis des lustres, il n’y avait rien d’autre à se mettre sous la dents chez Citroën qu’un excellent déjeuner. Ah si, pardon, la DS3 Cabriolet, qui reprend fidèlement le principe de la Fiat 500C. Pour se distraire il fallait plutôt regarder les feux arrières. Ceux des nouvelles Citroën DS3, avec effet 3D sont superbes.

mondial-citroen-1

Alors que ceux de la Citroën C4 Aircross ne sont pas du tout à notre goût (pour rester polis). À quoi peut donc servir cette virgule dégoulinante ?

mondial-citroen-2

UN TAXI POUR NISSAN

La vrai star du stand Nissan, c’est lui, le futur taxi de New-York, la Nissan NV-200. On adore sa déco, et ses jantes en tôle.

On ne sait pas très bien qui est David Klahr, mais son physique étrange a sans doute servi d’inspiration au concept maison, la Nissan TeRRa Concept.

L’avant n’est pas très heureux, mais il y a sans doute quelques bonnes idées à prendre dans son profil…

MAIS AUSSI…

mondial-rolls-royce-1

Intéressant mélange monochrome métallisé / satiné pour la Rolls-Royce Phantom Coupé Aviator Collection

Gros travail sur les peintures chez Mercedes. On y a vu du blanc mat sur la SL, et cette peinture métallisée über-gloss sur la C Coupé. Par contre l’association du bleu chromé (mais qui a eu cette idée ?) et des jantes blanches de la Mercedes SLS AMG Electric Drive est une catastrophe.

mondial-porsche-1

La Porsche Panamera Sport Turismo ? On la laisserait bien prendre la poussière. Même si cet arrière d’Alfa Romeo Brera est bien plus réussi que celui de la version de série.

mondial-honda-1

À SUIVRE…

A propos de l'auteur

Yan Alexandre Damasiewicz
Rédacteur en Chef

Après avoir crée le Blenheim Gang en 2003 avec Paul Reynolds, Yan Alexandre est tout naturellement devenu journaliste, spécialisé dans la culture automobile. Enfin, pas si naturellement que ça, puisqu'il a passé quelques années de sa vie à s'occuper de sites internet en agence, avant de changer d'orientation. Aujourd'hui il collabore régulièrement aux magazines GQ, Intersection, Evo & Octane. Ses passe-temps préférés ? Traverser l'Europe au volant de sa BMW 1600ti de 1967 et rêver aux voitures les plus improbables qu'il pourrait acheter...

2 Réponses

  1. Serguei_Diego

    Sur le concept Peugeot 2008, les bandes décoratives de bas de caisse ressemblent [étrangement…] à celles des Renault 11 turbo…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.