AUSTIN PRINCESS

0

« La beauté ne se discute pas, elle règne de droit divin. Elle fait Prince quiconque la possède ». C’est par cette citation d’Oscar Wilde que s’ouvre la brochure de la Princess 2200 HLS. On ne peut nier le fait que cette voiture est une incontestable réussite du point de vue stylistique.

090302-austin-princess-02

Cette ligne baptisée « Wedge » ( que l’on peut traduire en français par « coin » ou « cale » ) va devenir une figure imposée des années 70 : un avant long et bas, une ligne de caisse qui monte vers un arrière « fastback » assez élevé. De nombreux détails élégants mettent en valeur ce profil très réussi : la découpe si particulière des vitres avant, le panneau de custode recouvert de vinyle, le pavillon qui se révèle subtilement à l’arrière pour procurer un peu d’appui aérodynamique, ou encore les essuie-glaces qui disparaissent complètement sous le capot.

090302-austin-princess-01

La ligne est superbe et n’a pas de peine à faire oublier l’infâme Allegro qu’elle remplace. Seul manque à l’appel un hayon, ce qui ne sera pas sans conséquences sur les ventes. Bien que présent sur le prototype, celui-ci a été retiré sur la version définitive. On parla du coté populaire de cette ouverture, plutôt destinée aux petites voitures, ou de la complexité et du surpoids entraîné… mais la vérité est purement politique. Il est en effet hors de question de concurrencer la Rover SD1 dotée de la fameuse 5 ème porte. Austin devra rester en dessous de Rover, ainsi soit-il.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

BG-ABON3

Partagez cette page
27