CATERHAM 1.0 ECOBOOST PROTOTYPE

0

Au Blenheim Gang nous aimons bien les surprises, surtout quand elle ont quatre roues, un volant, et que nous avons le droit de les conduire. C’est ce qui nous est arrivé cette semaine, alors que nous nous étions rendus sur le circuit de Brands Hatch pour une toute autre raison… À l’abri d’un box nous attendait une Caterham pas ordinaire : sous le volumineux capot de ce prototype se cache l’un des moteurs les plus innovants du moment : le 3 cylindres turbo 1.0 Ford Ecoboost.

Caterham-Ecoboost-12

Miracle du downsizing, des cylindrées un temps réservées à de malheureuses citadines d’entrée de gamme – avant de disparaître, pour de bon croyions-nous – sont de retour. Point de punition pour les conducteurs de ces moulins réduits : les technologies modernes les rendent drôlement bouillants : ce 1,0 litre développe 125 ch – soit l’équivalent d’un 1,6 « classique ». De quoi offrir à Ford 16 records du monde de vitesse les 30 et 31 mai dernier, avec des Ford Focus équipées de ce bloc. Élu moteur international de l’année 2012 (battant à plates coutures le V8 4,5 Ferrari, excusez du peu), le 1.0 Ecoboost est amené à se retrouver également sous le capot de la nouvelle Mondeo – sacré choc des cultures.

Caterham-Ecoboost-07

Ford équipant traditionnellement les Lotus Seven et ses descendantes Caterham, la greffe du 1.0 Ecoboost dans la frêle carrosserie (environ 550 kg tout compris) du bolide anglais n’est finalement pas si surprenante que cela. Une Formule Ford équipée du même bloc – poussé à 205 ch, et homologuée pour la route (!) a tourné récemment au Nürburgring en 7 minutes et 22 secondes. À titre d’exemple c’est plus rapide de 3 secondes qu’une Ferrari Enzo…

Caterham-Ecoboost-17

Autant vous le dire tout de suite, cette surprise semble en être une pour un peu tout le monde, et personne ne peut nous confirmer s’il s’agit d’un simple exercice de style signé Ford, ou du prototype d’une future Caterham de production. Le montage du bloc est soigné, contrairement au capot doté d’un bossage visiblement réalisé à la hâte avec une plieuse. Avant qu’elle ne démarre, des ingénieurs Ford passent un long moment devant leurs ordinateurs portables, directement connectés aux entrailles de la voiture… Ambiance.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

BG-ABON3