CITROËN C6 LIGNAGE

0

Le développement de la XM avait coûté une petite fortune, et ce modèle n’a jamais rempli les objectifs de vente fixé par Citroën. À la fin des années 90, de nombreux médias affirmaient que la berline haut de gamme serait supprimée sans avoir de remplaçante.

citroen_c6_lignage_concept_7

Ce fut donc une surprise pour tout le monde lorsque Citroën présenta le concept C6 Lignage au salon de Genève 1999. Cette grande berline coupait touts les ponts stylistiques avec la XM, adoptant une silhouette plus ronde, ouvertement inspirée par celle de la CX. Son dessin se caractérisait par des phares acérés qui se prolongeaient loin dans les boucliers, des portes suicide, des optiques arrière en forme de boomerang, et une lunette arrière concave. Elle mesurait 4,92 m de long, 1,89 m de large et 1,44 m de haut.

citroen_c6_lignage_concept_1

Dans l’habitacle, on trouvait grande console centrale flottante reliant l’avant à l’arrière, ornée, très étrangement, d’une branche d’arbre. Les deux sièges arrière individuels étaient séparés par une seconde console, et recevaient une lumière zénithale par deux demi toits-ouvrants, composés de lamelles de verre.

citroen_c6_lignage_concept_9

La liste des équipements n’a rien à envier à celle d’une Classe E ou d’une Série 5 actuelles. La Lignage disposait ainsi d’un afficheur tête-haute, d’une suspension adaptative, d’un frein à main électrique, d’un régulateur de vitesse adaptatif, d’une caméra infrarouge, d’un capteur de fatigue du conducteur, d’un logiciel de reconnaissance vocale et d’un système de navigation. Les spécifications techniques précises ne furent jamais communiquées, mais Citroën a expliqué que le concept était conçu pour utiliser des moteurs essence à injection direct et diesel, ainsi qu’une transmission séquentielle.

citroen_c6_a8

Citroën soulignait que la Lignage n’était qu’une simple étude de style, mais la rumeur du non-remplacement de la XM s’avérera être totalement fausse. La C6 Lignage fut légèrement modifiée et ajoutée à la gamme Citroën en 2005, sous le nom de C6. La voiture de production reprenait beaucoup des élégants éléments stylistiques du concept, et de l’avis de tous, elle était en net progrès par rapport à la XM à laquelle elle succédait.

La production de la C6 culmina à 7 600 exemplaires en 2007, avant que les ventes ne s’effondrent complètement. De nouveau, la presse affirmait que la C6 serait la dernière berline haut de gamme de Citroën, et qu’elle ne serait jamais remplacée pour des raisons économiques. Cette fois-ci, la rumeur disait vrai. Une remplaçante à la C6 sera peut-être lancée avant la fin de la décennie, mais sur son capot l’emblème DS remplacera les doubles chevrons.

citroen_c6_lignage_concept_8