CITROËN CX 25 GTI TURBO 2

0

Why is France different ?  S’interrogeait le Time Magazine, en 2002, avec Audrey Tautou en une. L’hebdomadaire américain aurait été plus inspiré d’illustrer sa couverture d’une Citroën CX tant cette nef spatiale s’éloigne de toute normalité automobile. Étonnante jusqu’à la terminologie sibylline de ses caractéristiques (Diravi, lunule…), elle nous propose un voyage au futur antérieur. Redécouverte.

« Je me surprends à filer à des allures autoroutières au milieu des vignobles, un doigt négligemment posé sur la fin cerceau directionnel. La CX redresse les virages et rétrécit l’espace-temps à l’envie. Un vrai TGV. »

CITROEN-CX-25-TURBO-2-02

Selon la norme automobile européenne, une grande berline se doit de posséder une silhouette trois volumes, un moteur à six cylindres longitudinal, des suspensions à ressorts hélicoïdaux et des roues arrière motrices. La CX ne respecte aucun de ces codes. C’est l’anti-Mercedes. Est-ce la raison pour laquelle Erich Honecker, dernier président de la RDA, paradait en CX ? Voilà en tout cas une authentique Citroën, la dernière conçue sous la gestion Michelin avant la reprise par Peugeot, si l’on excepte l’Axel arrivée avec une décennie de décalage horaire.

A ce titre, la CX témoigne d’une stratégie singulière faisant passer l’audace technologique avant les contingences commerciales. Le marketing ? « Une des tartes à la crème du jour » déclara un jour Pierre Bercot, le très radical PDG de Citroën. Cette folie douce a ses raisons, le jeu consistant à prendre suffisamment d’avance sur la concurrence pour renouveler le produit d’autant plus rarement. Ou comment réduire les coûts par l’avant-garde…

CITROEN-CX-25-TURBO-2-03

En 1973, le premier choc pétrolier met à mal cette stratégie. Le nouvel absolu technologique de Citroën, le moteur rotatif, tourne au fiasco du fait de sa gloutonnerie. Pour ne rien arranger, la marque manque cruellement de petite citadine moderne type R5. Les comptes virent brutalement au rouge. En juillet 1974, sous la pression de l’état, Michelin doit revendre la firme aux chevrons à Peugeot. Fini les caprices, adieu Comotor, cofiliale de moteurs rotatifs crée avec NSU ! Adieu Maserati, revendu à De Tomaso dès 1975 ! Point donc de moteur trirotor révolutionnaire ni de V6 transalpin pour la CX ! Les premières versions 2000 et 2200 sortent fin août 1974 équipées des plus assoupissants tournebroches de la DS…

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

BG-ABON3

Partagez cette page
252