Do’s & don’ts : le break

Ça passe ou ça casse

1

La vie c’est comme le tennis : à un moment il faut faire le break. Reste à choisir le bon.

Do : Mercedes “W124”

La berline évoque une charentaise, le coupé fait penser à un clip de hip-hop circa 1993 et le cabriolet est destiné aux retraités. Le Break ? Il est juste cool. Très cool.

Don’t : Citroën XM

Comment dire ? Plus long, plus bancal et plus lourd que la berline. Le hat-trick du faux pas. A moins que vous ne cherchiez une ambulance.

Do : Peugeot 505

Si la berline laisse à peu près tout le monde de marbre, le break 505 dégage une impression d’indestructible élégance. Est-ce dû à ces petites ailettes en bout de vitres arrière ou une ligne particulièrement équilibrée ?

Don’t : Audi RS4

Par principe, la Guardia Civil vous arrêtes et vous mets en cabane. Si vous n’êtes pas un Go Fast, c’est que vous ne vous êtes pas encore fait car-jacker. Ce qui devrait arriver dans 5 minutes. Enfin 4, maintenant.

Do : Honda Accord Aerodeck

Rarement un modèle ne sera aussi transcendé qu’en break. Autant la berline tricorps a remporté le Championnat du monde de l’anonymat 1985, autant le break de chasse est sculptural.

Don’t : Volvo 1800 ES

Tarte à la crème du break de chasse, la P1800 ES fait oublier qu’elle dérive d’un coupé ô combien plus désirable.

Do : Subaru Impreza

La berline est culte mais d’une banalité terrible et en GT Turbo est aussi subtile qu’un complet-jogging bleu électrique. Vous avez passé l’âge de tartiner votre chambre de posters de Colin McRae, optez pour un break vert sapin, le sleeper ultime.

Don’t : Alfa Romeo 156 Sportwagon

Quand vous aviez 16 ans, vous étiez amoureux de l’alfa 156 SW et votre femme de David Charvet. David qui ? Demandez-lui donc ce qu’elle pense de votre banal break.

Do : Citroën GS Break Service

D’accord l’habitacle de la GS est déglingo, mais sa ligne est pataude et plutôt grossière. Et en break 5 portes, c’est pire encore. Bon, alors ? Reste le break service tôlé du plombier ou mieux encore, sa version aux interminables vitres arrière d’un seul tenant. Break de chasse d’eau.

Don’t know : les breaks de carrossier

Comble du snobisme : rouler dans un break qui n’existe pas. Ou plutôt dans une berline dont quelqu’un qui avait sans doute trop d’argent et d’enfants à un jour demandé à un carrossier de le transformer en break. Problème : si le constructeur ne l’a pas fait avant vous, c’est sans doute parce que ce n’allait pas être très beau. A double tranchant.

Partagez cette page
169