LE COL DU GALIBIER

0
Toutes les routes à cyclistes ne font pas forcement de bonnes routes à conduire, mais dans le cas du Col du Galibier, la question ne se pose même pas : voici l’un des plus beaux tracés sur lequel amener sa voiture.

La route

L’ascension la plus spectaculaire du Galibier se fait par son versant sud. La route démarre au Col du Lautaret, à pas moins de 2058 m, ce qui promet une belle altitude à l’arrivée ! Ce tracé date, dans ses grandes lignes, de 1947, date à laquelle a été construit le tunnel anti-avalanche que vous avez emprunté si vous êtes arrivés au Lautaret par l’est, depuis Briançon. Le col est quand à lui ouvert à la circulation depuis bien plus longtemps : la première route a été tracée en 1880, alors que le tunnel à son sommet à été percé en 1891. L’itinéraire historique existe encore, et permet d’arriver directement à l’entrée du tunnel, à condition d’abandonner tout véhicule motorisé : c’est désormais un simple chemin de randonnée.

Galibier-11

Le tunnel anti-avalanche construit en 1947 sur la D1091a permis l’ouverture du tracé actuel du Galibier.

Quittons donc la Lautaret pour débuter l’ascension par une route relativement large et à l’enrobé de bonne qualité. Ce qui rend la montée du Galibier remarquable, en comparaison à bien des “grands” cols alpins, c’est qu’elle se fait en suivant le contour naturel de la montagne, avec un minium d’épingles. Au lieu de passer son temps à passer des virages serrés sur le premier rapport, vous filez sur un long ruban sinueux en sautant d’un point de corde à l’autre. Enfin, en théorie : il n’y a ici aucun rail de sécurité, ni même le moindre muret dans les virages les plus serrés (il y a tout de même quelques épingles), et au fur et à mesure que la route défile, le précipice à votre droite est de plus en plus abrupte et vertigineux. Une sortie de route sur cette route spectaculaire ne pourrait avoir qu’une issue funeste. tachez de vous en rappelez au moment de croiser une vache esseulée ou un deux-roues trajectant un peu large…

Galibier-01

En contrebas, les quelques battisses marquent l’emplacement du Col du Lautaret, d’où débute l’ascension vers le Galibier.

L’entrée du tunnel n’est guère qu’à 7,7 km, un tracé relativement court, mais riche en sensations, avec pour toile de fond un panorama sur la Vallée de la Guisane absolument grandiose.

Arrivé à 2556 m, l’entrée du tunnel vous attend… si elle est bien ouverte. S’engouffrer dans ses 390 m à sens unique (circulation alternée gérée par un feu tricolore) taillés à même la roche est tentant, mais il y a bien mieux à faire ! En 1976, le tunnel, fort vétuste a été fermé à la circulation pour travaux, une fermeture qui a duré jusqu’en 2002. Pour ne pas perturber la circulation, une route fut alors tracée, jusqu’au sommet du col, pour atteindre l’autre extrémité du tunnel, sur l’autre versant. C’est 2 km additionnels à emprunter, sur un asphalte absolument parfait, mais plutôt étroit, pour atteindre les 2642 m. Attention : le tunnel étant interdit aux vélos, ceux-ci empruntent donc au ralenti cette route, au ralenti, car la pente y est encore plus raide !

Galibier-08

Le versant sud vu du sommet du col. Au premier plan, la nouvelle route qui y mène. En bas à droite : la route principale passe sous le col, dans le tunnel. À côté de la maison, dans l’épingle : le petit chemin qui part de là, et qui serpente dans la vallée, vers la gauche, est tout ce qui reste de la route originelle, du XIXe siècle.

Le panorama du col est spectaculaire. Que faire ensuite ? Redescendre sur le versant nord et se faire un allez-retour dans le tunnel, pour le fun de profiter du bruit du moteur se réverbérant contre les étroites parois, dans le noir absolu et le froid glacial.

Galibier-07

Le versant nord, vu depuis le sommet. La route de 1976 rejoint rapidement la sortie du tunnel.

Ensuite, vous pouvez rebrousser chemin ou explorer le versant nord, plus sauvage, et continuer vers le Col du Télégraphe (1566 m) et redescendre à St-Michel-de-Maurienne. Mais ça, c’est une autre histoire.

https://www.youtube.com/watch?v=ePPRrYbfSmg?start=123&end=270

Galibier-10

Quelque part sur le versant nord du col.

Comment vous y rendre ?

Le passage du Col du Galibier se fait par la D902 qui relie le Col du Lautaret à St-Michel-de-Maurienne. Le versant sud débute donc au Lautaret, situé sur la D1091 qui lie Vizile (au sud-est de Grenoble) à Briançon. Pour rejoindre le versant sud, il faut quitter l’A43 à St-Michel-de-Maurienne (entre Chambéry et Turin) puis passer le Col du Télégraphe et la station de ski de Valloire.

Galibier-06