On doit l’avouer, au Blenheim Gang nous n’avons rien contre l’humain-objet. Du coup nous ne nous offusquerons pas, bien au contraire, de quelques clichés de femmes-objets. Quitte à en oublier ce pour quoi elles font la réclame…