Au Blenheim Gang nous aimons bien les surprises, surtout quand elle ont quatre roues, un volant, et que nous avons le droit de les conduire. C’est ce qui nous est arrivé cette semaine, alors que nous nous étions rendus sur le circuit de Brands Hatch pour une toute autre raison… À l’abri d’un box nous attendait une Caterham pas ordinaire : sous le volumineux capot de ce prototype se cache l’un des moteurs les plus innovants du moment : le 3 cylindres turbo 1.0 Ford Ecoboost.

Caterham-Ecoboost-12

Miracle du downsizing, des cylindrées un temps réservées à de malheureuses citadines d’entrée de gamme – avant de disparaître, pour de bon croyions-nous – sont de retour. Point de punition pour les conducteurs de ces moulins réduits : les technologies modernes les rendent drôlement bouillants : ce 1,0 litre développe 125 ch – soit l’équivalent d’un 1,6 « classique ». De quoi offrir à Ford 16 records du monde de vitesse les 30 et 31 mai dernier, avec des Ford Focus équipées de ce bloc. Élu moteur international de l’année 2012 (battant à plates coutures le V8 4,5 Ferrari, excusez du peu), le 1.0 Ecoboost est amené à se retrouver également sous le capot de la nouvelle Mondeo – sacré choc des cultures.

Caterham-Ecoboost-07

Ford équipant traditionnellement les Lotus Seven et ses descendantes Caterham, la greffe du 1.0 Ecoboost dans la frêle carrosserie (environ 550 kg tout compris) du bolide anglais n’est finalement pas si surprenante que cela. Une Formule Ford équipée du même bloc – poussé à 205 ch, et homologuée pour la route (!) a tourné récemment au Nürburgring en 7 minutes et 22 secondes. À titre d’exemple c’est plus rapide de 3 secondes qu’une Ferrari Enzo…

Caterham-Ecoboost-17

Autant vous le dire tout de suite, cette surprise semble en être une pour un peu tout le monde, et personne ne peut nous confirmer s’il s’agit d’un simple exercice de style signé Ford, ou du prototype d’une future Caterham de production. Le montage du bloc est soigné, contrairement au capot doté d’un bossage visiblement réalisé à la hâte avec une plieuse. Avant qu’elle ne démarre, des ingénieurs Ford passent un long moment devant leurs ordinateurs portables, directement connectés aux entrailles de la voiture… Ambiance.

Caterham-Ecoboost-01

C’est à mon tour de me glisser dans le baquet. N’ayant jamais conduit de Caterham, mais ayant quelques solides expériences en Lotus Seven des années 60, n’attendez pas que je vous livre un compte-rendu détaillé de cette version, tout au plus un avis général.

Caterham-Ecoboost-03

Nous avons passé la matinée à nous échauffer sur le tracé humide de Brands Hatch Indy avec les nouvelles Focus ST. Autant dire que le changement d’ambiance est spectaculaire. J’avais beau savoir qu’il est petit, prendre en main le volant de la Cat’ – une fois celui-ci fixé à son moyeu – est une sacrée surprise. J’ai l’impression d’être un géant dans une voiture de manège. C’est amusant, mais aussi assez déstabilisant. Au ralenti, le moteur émet une sonorité des plus insignifiantes, fortement absorbée par le volumineux échappement. Dès que j’accélère, le 3 cylindres grogne joyeusement dans le bruit d’une machine à coudre qui s’emballe – un son qui rappelle justement les anciennes Seven. Amusant. Plus vite, dans la ligne droite, le sifflement du turbo couvre un peu le tricotage mécanique, entrecoupé des « pchits » de la soupape de décharge.

Caterham-Ecoboost-15

Brands-Hatch est encore plus impressionnant quand on le survole à quelques centimètres du sol, le vent dans les yeux. Il a plu toute la nuit, et je n’ai aucune envie de tester les limites d’adhérence de ce prototype unique – qui doit encore servir toute la journée. Autant dire que je suis resté prudent dans les courbes. De toute façon cette greffe mécanique ne devrait pas changer grand choses à l’incroyable tenue de route de la Caterham et à ses aptitudes sur circuit.

Caterham-Ecoboost-18

Je n’ai par contre pas ménagé ni l’accélérateur, ni les freins, et je dois avouer être resté sur ma faim. Trèst linéaire, le moteur ne m’a pas semblé me propulser à des vitesses incroyables – alors que je suivais pourtant aisément le rythme imposé par les Focus fortes de 250 ch, et que les pilotes professionnels présents ici n’en faisaient de façon prévisible qu’une bouchée. J’aurais aimé sentir plus de poigne, plus de violence, me prendre une petite tape dans la nuque à chaque changement de rapport… Bref, plus de vitalité.

Caterham-Ecoboost-14

Pourtant je me suis amusé, oh oui : j’en suis descendu avec le sourire, d’une oreille à l’autre. Impossible de ne pas tomber sous le charme d’une auto qui, bien que neuve, mélange les sensations de pilotage d’une monoplace, avec celles de la conduite d’une voiture ancienne. La direction ultra ferme, les suspensions sèches, le minuscule levier de vitesses qui demande une poigne ferme… Tout cela est fabuleux. Et peut-être que si je disposais d’une dizaine de tours supplémentaires je me serai accommodé de la relative faiblesse du moteur pour me concentrer sur mon pilotage, et apprendre à mieux manier l’auto. Car il y a un point sur lequel je n’ai pas le moindre doute : cette Caterham 1.0 Ecoboost ferait une formidable école de pilotage.

Caterham-Ecoboost-08

VISUAL ATTRACTION 6 TWIGGS

Malgré le disgracieux bossage de capot, cette Caterham demeure adorable, avec son air de jouet pour grand garçon.

MECHANICAL THRILLS 5 TWIGGS

Bilan mitigé, on roule vite, le bruit est amusant, mais le moteur manque cruellement de vitalité.

HANDLING 10 TWIGGS

What else ?

CLASSIC APPEAL 7 TWIGGS

Il y a foule de versions démoniaques pour exciter celui qui cherche une Cat’ d’occasion. Mais même basique, elle n’en demeure pas moins enviable.

BLENHEIM GIRL PULLING ABILITY 8 TWIGGS

Extrêmement facile à prendre en main, cette Cat’ risque de plaire à toute Blenheim Girl ayant des aspirations de pilotes. Un conseil : ne laissez pas trainer les clés.

BLENHEIM FACTOR 9 TWIGGS

Il y a peu de voitures modernes aussi amusantes à conduire. Nous sommes prêts à prendre la route avec n’importe quel Seven, quelle que soit la distance, et finalement, quelque que soit le moteur, aussi !

CATERHAM 1.0 ECOBOOST PROTOTYPE
Il y a peu de voitures modernes aussi amusantes à conduire. Nous sommes prêts à prendre la route avec n’importe quel Seven, quelle que soit la distance, et finalement, quelque que soit le moteur, aussi !
VISUAL ATTRACTION6
MECHANICAL THRILLS5
HANDLING10
CLASSIC APPEAL7
BLENHEIM GIRL PULLING ABILITY8
BLENHEIM FACTOR9
7.5Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
8.5

A propos de l'auteur

Yan Alexandre Damasiewicz
Rédacteur en Chef

Après avoir crée le Blenheim Gang en 2003 avec Paul Reynolds, Yan Alexandre est tout naturellement devenu journaliste, spécialisé dans la culture automobile. Enfin, pas si naturellement que ça, puisqu'il a passé quelques années de sa vie à s'occuper de sites internet en agence, avant de changer d'orientation. Aujourd'hui il collabore régulièrement aux magazines GQ, Intersection, Evo & Octane. Ses passe-temps préférés ? Traverser l'Europe au volant de sa BMW 1600ti de 1967 et rêver aux voitures les plus improbables qu'il pourrait acheter...

4 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.