090730-honda_insight-9

Et pourquoi pas ? Le Blenheim Gang attend juste le mode d’emplois, et ce n’est visiblement pas pour cette fois…

Les voitures actuelles ont ça d’exaspérant, que sans lire l’interminable notice explicative, vous ne comprenez le plus souvent rien aux innombrables gadgets embarqués. Pourtant sur cette Honda Insight, il n’y a à première vue rien d’exotique, puisqu’elle se veut une voiture low-cost. Enfin une hybride low-cost, avec une technologie simplifiée par rapport à, par exemple, une Prius. De quoi faire de vous un conducteur « éco-responsable » pour pas trop cher, c’est louable.

Sur le déroutant tableau de bord, on trouve, au centre du compte-tours, l’écran de l’ordinateur de bord. Plein d’écrans successifs, des schémas qui s’animent, des histogrammes qui bougent dans tous les sens, des chiffres qui s’agitent. Le problème, c’est que Honda France n’a pas encore reçu la notice de la voiture, et donc, que je n’y comprends…rien.

090730-honda_insight-2

Ah si, tout de même ! Quand on roule calmement, le fond du compteur de vitesse est vert, et lorsque l’on accélère il est turquoise. Si on s’énerve vraiment ça passe au bleu nuit. Vous ne pouvez pas rater ça, résultat, à la moindre incartade, on se sent coupable. Le message est sans appel : pollueur !
Une fois assimilés quelques comportements économes en essence, on peut s’intéresser aux autres indications. Là ou d’habitude se trouve la température d’eau, il y a une aiguille qui indique si la batterie se charge, ou si au contraire elle se décharge, comprendre que le moteur électrique se déclenche en complément du thermique. En pratique, au freinage et en descente, ça charge, lors d’accélération ou en montée, ça décharge. Facile.

090730-honda_insight-1

Au bout de quelques heures le premier schéma de l’ordinateur devient plus limpide. Il montre quand est ce que l’on roule sur batterie, ou en consommant de l’essence, ou bien les deux en même temps, et quand est ce que l’on recharge. L’occasion de voir que l’Insight, contrairement à la Prius n’est pratiquement jamais en mode tout-électrique. Dommage, mais c’est son architecture technique qui veut ça.
Le lendemain j’ai compris les histogrammes. Ils représentent ma consommation moyenne sur les trois derniers démarrages, j’ai donc maintenant un score à battre : ce n’est en fait pas une voiture mais un jeu vidéo. Il y a un autre écran avec une barre qui part parfois à droite, parfois à gauche, dans des gros carrés. Je ne sais pas ce que ça peut-être, vraiment. Il y aussi un plan de la voiture vu de haut, avec 3 bonhommes. J’ai beau avoir essayé plein de choses avec des gens dans la voiture ça n’a rien changé. Bizarre.

090730-honda_insight-5

Enfin, vient un écran avec des fleurs. Visiblement elles poussent lorsque l’on conduit « écolo ». À la fin de la journée j’en avais cinq, j’étais heureux. Mais le lendemain trois se sont fanées. Le lendemain, même histoire. Il paraît qu’après il y a un nouveau niveau, où il faut faire pousser des feuilles, mais je n’y suis jamais arrivé. Trop dur ce jeu. Alors, frustré, j’ai roulé à fond. Bleu nuit dans le compteur, tant pis les petites fleurs.

En blanc ça fait écolo.

090730-honda_insight-4

texte et photos : Yan Alexandre

Article initiallement paru dans le numéro 5 de l’édition française du magazine Intersection.

A propos de l'auteur

Yan Alexandre Damasiewicz
Rédacteur en Chef

Après avoir crée le Blenheim Gang en 2003 avec Paul Reynolds, Yan Alexandre est tout naturellement devenu journaliste, spécialisé dans la culture automobile. Enfin, pas si naturellement que ça, puisqu'il a passé quelques années de sa vie à s'occuper de sites internet en agence, avant de changer d'orientation. Aujourd'hui il collabore régulièrement aux magazines GQ, Intersection, Evo & Octane. Ses passe-temps préférés ? Traverser l'Europe au volant de sa BMW 1600ti de 1967 et rêver aux voitures les plus improbables qu'il pourrait acheter...

Une réponse

  1. Scaramanga

    Dommage, l’idée n’était pas mauvaise, mais devient ridicule à force d’en faire trop. Par ailleurs, quelle est la taille, et combien coute cet engin ressemblant à une prius? Car à bien y réfléchir, cette dernière n’est guère plus chère qu’une 407 HDI Boitoto…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.