FERRARI 456 GT

0

Si Ferrari constitue, à l’évidence, la représentation la plus courante du mythe automobile; ce qui se fait de meilleur à Maranello se trouve bien loin des images d’Épinal. Et si parfois le Blenheim Gang se résigne à enfoncer quelques portes ouvertes, c’est dans l’unique but de lutter contre les idées reçues au sujet de l’automobile. Une consigne dont l’application, si elle est stricte, n’est pas incompatible avec une démarche pacifiée : il suffit de bien choisir son exemple. A ce titre justement, attardons-nous quelques instants sur la Ferrari 456 GT.

Ferrari 456

Les Ferrari ne sont pas toujours rouges :

Et à vrai dire, cela n’a rien d’une mauvaise chose, puisqu’il existe bien d’autres teintes qui leur vont tout aussi bien, si ce n’est mieux. S’agissant de la 456, le goût de la clientèle – bien assisté par l’excellent nuancier – aura pour conséquence des choix d’une sobre élégance. Ainsi, une fois n’est pas coutume, le rouge n’aura pas le monopole des ventes. Le dessin quasi parfait de Pininfarina en sera le premier bénéficiaire, ce dont quelques illustrations devraient vous convaincre.

Ferrari 456

Les Ferrari ne sont pas toujours des sportives :

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

BG-ABON3