MOSKVITCH 412, VILNIUS

0

En 1964 est lancé le Moskvitch 408, produite par le constructeurs AZLK (pour Usine Automobile des  Jeunesses Communistes Léninistes), également appelé MZMA (Usine de Petites Automobiles de Moscou), et, plus tard, par le constructeur IZH (Usine de Fabrication Mécanique d’Izhevsk). On imagine les complexes considérations planificatrices qui se cachent derrière ces badges mystérieux. Malgré un design déjà bien daté, la 408 se vend bien et est rejointe en 1967 par une version plus pointue : la 412. Son principal atout : un bloc 1500, que l’on soupçonne d’être la copie quasi-conforme du bloc de la BMW 1500 – un bon moteur, quoi.

Les premières 412 se reconnaissent à leur phares carrés (ceux de la 408 son ronds) à leur feux arrière à ailerons – plus tard cela sera plus complexe, la 408 recevant en 1969 ces attributs. Première auto soviétique à passer les contrôles de sécurité en Europe de l’Ouest, la Moskvitch 412 s’ouvrira les voies de l’export, permettant de faire rentrer quelques devises fraiches au pays. La production s’arrêtera en 1976 chez AZLK/MZMA et en 1982 chez IZH, la 412 étant alors remplacé par les Moskvitch 2140 chez l’un et l’IZH Comby chez l’autre, toutes deux sur base de 408. À l’est, rien ne se perd.

Garée sur le parking d’un immeuble, dans le centre de Vilnius (Lituanie).