NEWCAR FREAKSHOW : GENÈVE 2016

0

Comme chaque année, le Salon de Genève a été riche en spectaculaires concept cars et en alléchantes voitures de sports. Qu’en a pensé le Blenheim Gang ? Voici le verdict de notre équipe éditoriale.

OPEL GT 8 TWIGGS

Les puristes diront qu’elle ne sert à rien, que ce n’est que du style. Ils n’ont pas forcément tort, mais depuis quand on n’avait pas vu concept aussi frais, aussi contemporain, et aussi amusant ? Best Opel ever ?
Yan-Alexandre Damasiewicz : 9 twiggs

Un restaurant qui te met la photo d’une entrecôte frite sur le menu mais ne sert que des petits poids carottes.
George Sinclair : 9 twiggs

Que ce soit les proportions, les couleurs, ou la manière d’utiliser les surfaces réfléchissantes, cette Opel m’évoque quelque chose que je devrais trouver sur une étagère chez Footlocker. Pour autant les proportions sont intéressantes et le léger jeunisme de l’ensemble reste digeste.
Alasdair Campbell : 7 twiggs

Elle préfigure un éventuel modèle de série mais une fois qu’on a enlevé les flancs opaques et les roues colorées est ce que ça fonctionne encore ? La face avant est bien trouvée, les hanches sont rebondies et la specsheet plutôt alléchante. Au final, à l’autre extrémité de la chaîne alimentaire elle pourrait bien appliquer les mêmes recettes que la 911R : le retour aux sources grâce à une intransigeante simplicité.
Thomas Julien : 7 twiggs

PORSCHE 911R 8 TWIGGS

Porsche tape en plein dans le mille : prendre le modèle le plus sexy, le dépouiller jusqu’à l’os, lui remettre une boite mécanique, c’est à croire qu’ils lisent dans mes pensées. Note maximale et félicitations du jury !
TJ : 10

Une GT3 RS à boite manuelle et poids light. Le meilleur des mondes ? Et la 911 est sans doute la seule voiture sur laquelle les effets rétro ne font pas l’effet d’une tarte à la crème. À acheter maintenant, à vendre aux enchères un jour.
YAD : 9

Usain Bolt en pyjama.
GS : 7

Yet another Porsche. Vous voulez une GT3 RS sans aileron et avec une boîte manuelle, alors c’est une R qu’il faut acheter. Je me demande si Porsche n’aurait pas dû breveter l’idée de remplacer le catalogue d’options par des séries spéciales.
AC : 6

ABARTH 124 SPIDER 6 TWIGGS

La globalisation du marché automobile a parfois du bon, comme le fait qu’il soit a présent normal qu’un préparateur italien s’attaque à un roadster japonais. Et plutôt que de chercher à faire mieux, l’Abarth – avec un turbo et un setup spécifique – propose quelque chose de différent. C’est assez pour s’en réjouir.
AC : 8

Certes la Miata représente la pureté, le jinba ittai etc. Mais quiconque en a eu une sait qu’une Miata, pour doubler un camion, il faut prendre rendez-vous la veille et envoyer l’aiguille du compte tour dans la boite à gants pendant un quart d’heure. Du coup, le concept d’en avoir une un peu plus moche mais avec un vrai effet coup dans le cul, c’est certes moins raffiné, mais pas forcément moins bien.
TJ : 6

Un moteur italien dans une carrosserie japonaise. Comme une Alfa Romeo Arna en plus amusant. J’ai du mal à y voir autre chose qu’un assemblage bizarre, mais sans doute amusant à conduire.
YAD : 5

Faites porter des vieilles chemises à un jeune barbu, vous aurez un hipster. Ça va marcher un temps.
GS : 5

ASTON MARTIN DB11 6 TWIGGS

On a tellement lu que le style des Aston Martin était dans l’impasse depuis une dizaine d’années, qu’on en oublierait presque que la technique était tout aussi datée. Cette DB11 a le mérite de mener les deux combats de front. Une bonne nouvelle, qui pourrait aussi bien se dispenser des justifications apportées par un storytelling qui semble déterminé à en faire l’héroïne d’un roman de Dickens.
AC : 7

Faites porter un jogging à Chiara Matroianni, ça restera une fille élégante. Et vous aurez la trique.
GS : 6

Honnêtement après toutes ces années à replâtrer les anciens modèles, je suis tellement soulagé qu’ils en sortent enfin une nouvelle que je lui pardonnerai son relatif manque d’originalité et son empilement de gimmicks. Quand est-ce qu’ils sortent la Vanquish qui va avec ?
TJ : 6

Étrange assemblage d’éléments disparates, trop large et caricatural. Sans doute mieux en cabriolet. Il va falloir s’y faire : comme toujours chez Aston, on va devoir se taper ce dessin pendant 20 ans.
YAD : 5

BUGATTI CHIRON 6 TWIGGS

Le concept Gran Turismo m’a tellement fait frémir que finalement la Chiron me parait étonnement sobre voire gracile. Le fait d’avoir désormais rangé son moteur lui évite de ressembler à une friche industrielle comme son ancêtre et quelques trouvailles tombent plutôt bien, notamment l’arc entourant le cockpit. De toute façon, la navette spatiale, vous la trouvez jolie vous ?
TJ : 7

Bizarre comme une Bugatti, mais sans l’extraordinaire homogénéité visuelle de la Veyron – loin de là. L’habitacle la sauve. Peu importe, l’expérience de conduite sera extra-terrestre.
YAD : 6

Faites porter une robe Chanel à Nabilla, ça restera une fille un peu vulgaire. Mais vous aurez quand même la trique.
GS : 6

Jamais depuis la Lagonda Series 4 avait-on vu autant d’optiques carrés sur une face avant. Un record de plus à ajouter à tous ceux qu’elle détient déjà, et ceux auxquels il faudra s’attendre dès qu’elle commencera à rouler. Si les performances de la Veyron ont pu nous amener à relativiser son apparence, la Chiron semble démontrer que ces deux notions progressent dans des proportions strictement opposées.
AC : 4

PORSCHE 718 BOXSTER 6 TWIGGS

La fille qui avait toujours 18 de moyenne à l’école n’était pas forcément la plus désirable.
GS : 6

Le Boxster effectue sa seconde mutation : après être passé d’une auto inintéressante à une auto crédible, il passe désormais à l’ère du downsizing, ce qui devrait lui permettre de couper encore un peu plus le cordon avec la 911. Les performances font un bond en avant, le style évolue en douceur, c’est assez prometteur.
TJ : 6

718, ça sonne sans doute mieux aux oreilles des puristes que 914, mais bizarrement c’est plutôt à cette dernière que je pense. À quand le retour de la 912 ? Ne rigolez pas, on y viendra.
YAD : 6

Just another Porsche. Comme celle que vous connaissez déjà, avec un nouveau patronyme et deux cylindres de moins pour agacer les puristes. Au volant, il y aura certainement des choses à en dire, mais pour le moment, il ne se passe rien.
AC : 5

PININFARINA H2 SPEED 5,5 TWIGGS

Tu sors de 15 ans de prison. C’est Miranda Kerr qui vient te chercher. Elle porte une robe blanche.
GS : 9

Elle me fait énormément penser à une Glickenhaus SCG 03 pour laquelle on aurait gardé les designers sous contrôle. D’ailleurs, Pininfarina et Glickenhaus ne sont-ils pas copains comme larrons en foire… ?
TJ : 6

C’est embêtant, j’aimerai l’aimer, mais je n’y arrive pas. En fait je ne la comprends pas. Une voiture de course carrossée comme une voiture de route, mais pas trop. Un arrière lourd, des références gratuites à la Pininfarina Sigma de 1969… L’impression persiste que quelque chose ne fonctionne pas parfaitement ici.
YAD : 4

Pourquoi s’embêter à travailler les détails alors qu’il suffit de dessiner une grosse silhouette blanche qui aurait mangé une Formule 1. Encore quelques touches de fluo pour lui trouver un lien avec une icône du passé. Racontez qu’il s’agit d’une voiture de compétition qui carbure à l’hydrogène, et avec un peu de chance personne ne vous fera remarquer qu’elle ne correspond à aucun règlement.
AC : 3

MORGAN EV3 5 TWIGGS

Incongrue et géniale, j’en veux une !
TJ : 8

Je ne sais pas très bien si elle est absurde ou géniale. La version thermique est sans doute plus à mon goût, mais cette « chose » a le mérite d’exister.
YAD : 7

Mettez Elisabeth II sur un gyropode.
GS : 4

Dans la mesure où une three-wheeler se destine principalement à divertir des gens très nostalgiques quelques weekends par an, j’ai du mal à comprendre l’urgence – ou la sincérité d’ailleurs – d’une version électrique. Je ne peux m’empêcher d’y voir un vieillard à qui l’on ferait porter une combinaison en lurex : amusant l’espace de 20 secondes, puis très gênant pour tout le monde.
AC : 2

ITALDESIGN GT-ZERO 5 TWIGGS

Un shooting brake de grand tourisme, c’est toujours une bonne idée. Cela dit, entre les motifs hexagonaux et les faux-airs de Huracan, cette étude n’était-elle pas destinée à figurer sur un stand Lamborghini? Avant, par exemple, que le projet de SUV Urus n’enterre définitivement celui d’une GT préfigurée par l’Asterion.
AC : 8

Honda Z600 shooting breaaaaaaaaaak.
GS : 5

Globalement assez insipide, et c’est encore plus vrai lorsqu’on se retrouve en face de cette voiture. Dommage, car il y a ici quelques bonnes idées.
YAD : 4

De ¾ arrière c’est génial de simplicité, en revanche la face avant est si dépouillée qu’elle en devient vide. Dommage.
TJ : 4

FERRARI GTC4LUSSO 5 TWIGGS

La FF était la seule Ferrari du catalogue que j’aurais envisagé d’acheter, si tant est qu’on m’en ait donné les moyens. à présent je peux en dire autant de la GTC4Lusso. Comme pour la 488 l’an dernier, l’évolution stylistique est incrémentale – pour ne pas dire timide – mais ce n’est finalement pas plus mal.
AC : 7

Coller un arrière néo-456 à une FF n’est pas une mauvaise idée en soi. Elle reste une originalité bienvenue sur le marché des GT. Un Z3 à 4 places et 4 roues motrices, c’est alléchant.
YAD : 7

Réfléchissons : c’est un break, c’est moche et ça a 4 roues motrices. C’est le nouveau Defender ? Si Poltrona Frau s’occupe de l’intérieur (où vous noterez le burlesque emplacement pour la clef), qui s’occupe du treuil ? À oublier, sur le champ.
TJ : 3

Faites refaire le nez de Scarlett Johansson, sera-t-elle plus jolie ?
GS : 3

SUPERLEGGERA DISCO VOLANTE SPYDER 3,5 TWIGGS

Certes c’est un décapsulage pur et simple de la Disco Volante présentée il y a 4 ans et la version coupé était plus réussie mais si ça peut permettre à la Corrozzeria Touring de se maintenir à flot, on lui pardonnera.
TJ : 6

La rareté de l’objet, son caractère artisanal ou encore la longue tradition dans laquelle il s’inscrit sont d’excellents arguments de vente. Malheureusement, comme pour le coupé, je trouve le résultat artificiel et un peu tarabiscoté.
AC : 4

Un album de Jeanne Mas remixé en 2016 avec de l’autotune.
GS : 2

Sans doute l’arrière le plus dégueulasse de la « production » automobile. Dommage, parce que je suis plutôt heureux que Superleggera existe dans le contexte actuel.
YAD : 2

DS E-TENSE 3 TWIGGS

Comme Alpine a jeté aux orties son concept initial pour faire une tarte à la crème néo-retro, DS s’est dit qu’il pourrait reprendre l’idée d’un concept sportif. Et ils n’ont pas eu tort. Certes l’arrière est un peu pataud, mais de face et de profil elle se débrouille plutôt bien. L’intérieur est vraiment compliqué par contre.
TJ : 5

Lea Seydou veut un fan club en Chine et se déguise en dragon à paillettes.
GS : 3

Que c’est compliqué d’occuper le terrain ! Surtout lorsqu’il faut légitimer son statut de constructeur à part entière – depuis bientôt 2 ans – en l’absence d’une véritable nouveauté depuis… Depuis quand déjà ?
AC : 3

Vite, vite, répondre à Alpine ! Surcharger une voiture de détails n’en a jamais fait une réussite, surtout quand elle ressemble à un sac à main de fashionista russe perdue sur l’Avenue Montaigne. Curieux de savoir si le partenariat avec Exagon pourrait aboutir sur quelque chose ?

MASERATI LEVANTE 2 TWIGGS

Chouette, une nouvelle Maserati ! Ah non, fausse alerte. Il va quand même falloir qu’ils se décident avec Ferrari pour savoir qui va le faire, ce nouveau Defender.
TJ : 2

Un avant d’Infiniti, un arrière de DS4, ça aurait pu être une Hyundai, c’est une Maserati. Une Maserati moche.
YAD : 2

Il y avait Loana dans la piscine, et Loana maintenant. Vous voyez ?
GS : 2

La mode du SUV en M. Patate continue à faire des ravages : tous les éléments reconnaissables de la marque sont là (calandre, optiques, écussons), plantés avec systématisme sur une masse qui aurait aussi bien pu être générée aléatoirement. Penser à l’équilibre financier ne dispense pas de penser, parfois, à l’équilibre visuel.
AC : 2

LAMBORGHINI CENTENARIO LP770-4 2 TWIGGS

Mettez des baskets lumineuses à Nabilla topless dans une église. La remarquera-t-on ?
GS : 3

Elle ressemble à la fois à un rasoir (jusque dans le code couleur) et aux coupures que celui-ci peut faire sur une peau non préparée. Seul trace d’un hommage à Ferruccio dans ce n’importe quoi, le diffuseur arrière qui s’inspire du soc d’un tracteur.
AC : 2

Je n’ai pas eu le courage de lire la fiche technique. Laissez-moi deviner : 2 millions de chevaux, Mach 15, 20 roues motrices et 3 milliards de dollars, limité à zéro exemplaire, pour fêter le tricentenaire de la naissance du jardinier de Ferruccio Lamborghini. J’ai bon ?
TJ : 1

Qui a bien pu se demander à quoi ressemblerait une voiture en forme de diffuseur ? Heureusement que Lamborghini est là pour nous faire rire.
YAD : 1